Menu
Fermer

Le syndrome des "basses richesses" (SBR) est une maladie émergente de la betterave sucrière qui gagne en importance dans certaines régions de culture de la betterave sucrière.

La maladie est induite par deux bactéries phytopathogènes et est transmise par une cicadelle. Les symptômes typiques comprennent le jaunissement et la chlorose des feuilles plus âgées, les nouvelles feuilles lancéolées et asymétriques et la nécrose des faisceaux de racines vasculaires.

Le SBR peut avoir un impact sur le rendement des racines, mais surtout il réduit considérablement la teneur en sucre, ce qui entraîne des pertes économiques importantes pour les producteurs et l'industrie sucrière.

En présence de la SBR, on observe une forte variabilité entre les différentes génétiques et variétés. Les experts de SESVanderHave ont réussi à proposer une première solution pour réduire fortement l'impact de la SBR.

SESVanderHave reste dédié à la culture de la betterave sucrière et poursuivra ses efforts pour apporter l'innovation génétique au marché afin de surmonter les défis des producteurs de betteraves tels que la SBR pour assurer la culture future de la betterave sucrière.

Pentastiridius leporinus: vecteur du syndrome des basses richesse - SBR - dans les betteraves sucrières

Fiche Technique

Télécharger